Un coach pour vous aider à changer de vie

Manger un goûter vous fait maigrir plus vite

Pourquoi manger un goûter fait maigrir ? Pourquoi et comment le fait de ne pas manger de goûter nous fait grossir ? Quel serait un goûter idéal ?

 un exemple de gouter idéal avec des fruits

Pour faire simple :

  • Je mange un goûter = je maigris
  • Je saute un goûter = je grossis

Explication…

 

Les 3 principaux avantages de manger un goûter

 

1.Pour ne pas avoir une faim de loup au repas du soir.

Vous n’êtes pas sans savoir que le dîner doit être le repas le plus léger de la journée. Cela pour améliorer votre qualité de sommeil, ainsi que pour éviter de stocker inutilement de la graisse suite à un repas trop riche en calorie juste avant de vous coucher.

 2.Cela vous évite d’avoir un coup de fatigue en fin d’après-midi.

Un cerveau qui se vide de son glucose (sucre), sera moins performant. L’activité intellectuelle en sera donc impactée avec notamment une difficulté à se concentrer, et une modification de l’humeur qui peut se dégrader. En mangeant un goûter, vous alimentez votre cerveau en sucre pour qu’il reste 100% opérationnel. Vous pourrez ainsi commencer à diminuer le café 😉 

3.Prendre une collation va éviter l’envie de grignoter.

En choisissant à l’avance de manger un goûter, et d’en fixer l’heure, vous éviterez de grignoter un peu n’importe comment au fil de l’après-midi en fonction de vos envies.

 

Prendre un goûter est essentiel :

Que se passe-t-il dans votre corps quand vous ne mangez pas de goûter ?

Si vous ne mangez rien entre votre déjeuner (13h) et votre dîner (20h), il se sera écoulé 7 heures pendant lesquelles votre corps n’a pas été alimenté en nutriments. Une éternité.

Prenons l’image d’une armoire dans laquelle votre organisme entrepose ses réserves d’énergie. Pendant ces 7 heures, cette armoire va se vider petit à petit en se débarrassant d’abord des glucides (sucres). Ensuite, il commencera à puiser dans les lipides (graisses), mais ce processus étant beaucoup plus lent, il va donc en consommer très peu.

Pour votre organisme c’est la guerre, il n’a plus de provision, et il n’a aucune idée de la prochaine fois qu’il sera ravitaillé. De manière logique, votre corps va activer le mode économie d’énergie (comme votre ordinateur quand vous êtes en batterie faible). Votre métabolisme, fonctionnant au ralenti, va consommer le moins de calorie possible.

Les premiers symptômes arrivent, vous commencez à avoir du mal à vous concentrer, puis la fatigue vous gagne et votre énergie diminue. C’est le fameux coup de barre de fin d’après-midi. C’est en général à ce moment que vous vous dites qu’il vous faut un café 🙂

 

Que se passe-t-il ensuite au dîner ?

Le dîner qui va suivre cette période de privation, aura pour effet d’augmenter fortement et rapidement votre glycémie (taux de sucre dans le sang). Ce pic de glycémie va dépasser la ligne rouge, et le surplus sera stocké sous forme de graisse. Plus de détail sur ce mécanisme de ligne rouge à ne pas dépasser dans l’article « Maigrir en mangeant plus avec l’index glycémique »

 

Stocker plus, toujours plus.

Votre corps a l’idée d’augmenter votre capacité de stockage, au cas où la prochaine fois le jeûne durerait encore plus longtemps. Il va donc agrandir l’armoire, voir même en créer une deuxième pour pouvoir stocker encore plus ! Et en ayant actionné le mode « économie d’énergie », votre organisme va utiliser un minimum de nutriments pour fonctionner. C’est un peu comme un rationnement de riz sur Koh Lanta. Pour résumer, votre métabolisme dépensera un minimum de calories et votre organisme stockera un maximum dans les réserves. Un concept perdant-perdant.

Tout ceci engendre une fatigue quotidienne et une impossibilité de perdre du poids. Voilà le triste mécanisme qui se déroule dans votre organisme chaque fois que vous sautez un goûter ou un repas.

 

Un goûter idéal :

Pour fonctionner correctement, votre corps a besoin d’être alimenté toutes les 4 ou 5 heures en glucides, lipides et protéines.

Votre goûter doit donc, idéalement, offrir ces 3 différents nutriments. Voici un exemple de goûter healthy 🙂

  • Glucides : 1 fruit (en évitant de préférence les fruits exotiques)
  • Lipides : 3 ou 4 amandes ou noisettes ou 1 seule noix de brésil
  • Protéines : fromage blanc 0% ou barre protéinée faible en sucre

(Notez que les fruits peuvent être coupés en morceaux et mis dans le fromage blanc, le tout mélangé avec les amandes. Notez également que le fromage blanc peut être de brebis ou de chèvre, si le lait de vache vous cause des soucis)

Personnellement c’est le goûter que je prends depuis des années, en rajoutant de la Germalyne tradition au fromage blanc. Un délice, les enfants adorent.

En donnant à votre corps des glucides à index glycémique bas, de bons lipides ainsi que des protéines, tous les voyants passent au vert.

En habituant votre organisme à manger toutes les 4 heures, vous bannissez le phénomène de stockage du repas du soir. Car pourquoi votre corps devrait-il stocker s’il n’est jamais en carence de nutriments ?

 

Merci d’avoir lu cet article et n’hésitez pas à le partager à vos proches 😊

A bientôt !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu